Chronique #131 : Le Journal de Claire Cassidy – Elly Griffiths

lejournaldeclarecassidyAutrice : Elly Griffiths

Éditeur : Hugo Thriller

Genre : Thriller

Nombre de pages : 444 pages

Résumé : Dans le collège anglais où elle enseigne, Claire Cassidy donne chaque année un cours sur un classique de la littérature gothique,  » L’Inconnu « , de R.M. Holland. Cet écrivain a vécu et enseigné dans le même collège que Claire, qui, fascinée par ce personnage qui hante encore les murs de l’établissement, travaille à l’écriture de sa biographie. Mais un jour, Ella, sa collègue et amie est retrouvée morte. À côté de son corps, une citation de  » L’Inconnu « …
La littérature et la vraie vie entrent alors en collision, et Claire devient suspecte aux yeux
de la police. Et le mystère s’épaissit lorsqu’elle ouvre son journal intime, ce journal dans
lequel elle écrit chaque jour, et découvre une écriture qui n’est pas la sienne :  » Bonjour, Claire. Tu ne me connais pas.  » L’Inconnu, lui, connaît Claire, jusqu’à ses moindres secrets, et il n’est visiblement pas étranger aux meurtres qui vont se succéder au sein même du collège, toujours inspirés du livre de R.M. Holland. Claire arrivera-t-elle à changer la fin de l’histoire ?


Mon avis :

Je tiens d’abord à remercier Netgalley et la maison d’édition Hugo Thriller grâce à qui j’ai pu lire ce roman.

On commence ici avec Claire, divorcée, mère d’une adolescente dont elle a la garde et professeure d’anglais en collège passionnée par un auteur : R.M. Holland. Sa meilleure amie vient d’être retrouvée assassinée avec à ses côtés une citation d’une nouvelle de R.M. Holland. Le récit va alors alterner entre les points de vue de Claire, de sa fille Georgia et du lieutenant qui s’occupe de l’affaire Harbinder.

J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce roman…

Les personnages principaux ne m’intéressaient pas, je n’éprouvais aucun attachement, voire un profond agacement ! Le seul personnage qui savait m’attendrir étant Herbert le chien (et oui c’est cool un roman où l’animal de compagnie a son rôle, et où il n’est pas subitement oublié quand les autres personnages doivent bouger, ne peuvent rentrer chez eux etc…).

Le suspense était presque inexistant, l’atmosphère était si peu oppressante que j’en oubliais que quelqu’un était mort et que je lisais un thriller !

Et pourtant… passé une bonne moitié du roman je n’ai pu plus le lâcher, et finalement j’ai passé un plutôt bon moment, ce qui n’était pas gagné ! La thématique du roman fantastique du 19ème était vraiment intéressante et ajoute un petit air gothique à l’atmosphère. Enfin, la fin a su me surprendre, et ça c’est top !

Ma note : 15/20,

Un thriller qui prend son temps pour s’installer mais qui sait étonner avec sa fin.

Par contre le bandeau « Thriller de l’année », euh… clairement non ! Ou alors l’année va être triste !