Avis·Chronique

Chronique #103 : Circé – Madeline Miller

IMG_20190831_112743.pngAutriceMadeline Miller

Éditeur : Pocket

Genre : Mythologie

Nombre de pages :  549 pages

Résumé : Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent.
Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse….
Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer.


circeMon avis : Quelle chronique difficile à écrire… J’ai terminé ce livre il y a deux semaines bientôt, je sais que j’ai adoré mais je n’arrive toujours pas à mettre les mots sur ce qui a fait que j’ai adoré !

Circé, c’est une plongée dans les mythes grecs. A travers son histoire, on découvre celle de plusieurs mythes : Scylla, le Minotaure, Dédale (& Icare), Médée, Ulysse, etc… En tant que grande novice des mythes grecs (quelques souvenirs de 6e mais pas plus !) je me suis plongée dedans sans problèmes et j’ai adoré découvrir tout cela !

Circé, c’est également l’histoire d’une femme. On la découvre enfant, totalement déconsidérée par sa famille, méprisée ; puis petit à petit on la voit devenir femme. Son exil lui permet de découvrir ce qu’elle aime vraiment, qui elle est réellement. Son approche des autres évoluera également et, enfin elle deviendra mère avec là aussi son lot de changements ! Ses choix ne sont pas toujours les bons, mais l’autrice nous rend cette déesse si humaine que l’on comprend ses choix les plus cruels.

La plume est très belle et très abordable. J’avais d’abord peur : de la mythologie, écrit par une professeure de l’université de Yale, cela aurait pu être pompeux ou difficile d’accès ; mais absolument pas ! Un magnifique exercice de vulgarisation, ou comment nous raconter pleins d’histoires à travers l’histoire d’une femme et nous faire apprendre pleins de choses sans s’en rendre compte !

Ma note : 19/20,

J’ai désormais hâte de découvrir l’autre roman de l’autrice : Le Chant d’Achille.

5 commentaires sur “Chronique #103 : Circé – Madeline Miller

  1. Avant de cliquer sur ta chronique, je pensais que c’était un texte ancien ou « lourd » comme l’Odyssée ou quelque chose du genre… Mais du coup j’ai bien envie de le découvrir l’aspect mythologie mélangée à la philosophie/ psychologie du personnage ! ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s