Chronique #101 : Une joie féroce – Sorj Chalandon

Auteur : Sorj Chalandon

Éditeur : Grasset

Genre : Contemporain 

Nombre de pages :  320 pages

Résumé : Jeanne est une femme formidable. Tout le monde l’aime, Jeanne.
Libraire, on l’apprécie parce qu’elle écoute et parle peu. Elle a peur de déranger la vie. Pudique, transparente, elle fait du bien aux autres sans rien exiger d’eux. A l’image de Matt, son mari, dont elle connaît chaque regard sans qu’il ne se soit jamais préoccupé du sien.
Jeanne bien élevée, polie par l’épreuve, qui demande pardon à tous et salue jusqu’aux réverbères. Jeanne, qui a passé ses jours à s’excuser est brusquement frappée par le mal. « Il y a quelque chose », lui a dit le médecin en découvrant ses examens médicaux. Quelque chose. Pauvre mot. Stupéfaction. Et autour d’elle, tout se fane. Son mari, les autres, sa vie d’avant. En guerre contre ce qui la ronge, elle va prendre les armes. Jamais elle ne s’en serait crue capable. Elle était résignée, la voilà résistante. Jeanne ne murmure plus, ne sourit plus en écoutant les autres. Elle se dresse, gueule, griffe, se bat comme une furie. Elle s’éprend de liberté. Elle découvre l’urgence de vivre, l’insoumission, l’illégalité, le bonheur interdit, une ivresse qu’elle ne soupçonnait pas.
Avec Brigitte la flamboyante, Assia l’écorchée et l’étrange Mélody, trois amies d’affliction, Jeanne la rebelle va détruire le pavillon des cancéreux et élever une joyeuse citadelle.

Paru le 14 août 2019.


unejoieferoce.pngMon avis : Tout  d’abord je remercie Netgalley et la maison d’édition pour m’avoir permis de lire ce livre !

Un récit en grande demi-teinte pour moi ! Et pour cause j’ai eu l’impression de lire deux romans différents ! 

J’ai d’abord adoré la première partie. On suit Jeanne qui découvre à 40 ans qu’elle a un cancer du sein. On la suit à travers son chemin face à la maladie, dans son couple qui battait déjà de l’aile, face au système hospitalier… Les différentes étapes : découverte de la maladie, découverte du traitement, des effets secondaires, la vision de la société sur ces malades. A travers tout cela Jeanne se trouve un groupe d’amies elles aussi en chimiothérapie. Et là tout bascule !

La seconde partie ne m’a absolument pas convaincue. Ce groupe de quatre femmes en chimiothérapie qui décide de braquer une bijouterie pour une raison totalement abracadabrante, ça m’a paru beaucoup trop fou, impossible et je n’ai pas pu adhérer à cette histoire…

Ma note : 14/20. J’aurais aimé rester sur une histoire réaliste de femme face à la maladie, mais cela intéressera certainement certains !

Néanmoins la première partie est extrêmement intéressante ! Bien que je n’ai absolument pas compris certaines réactions de Jeanne (notamment face aux femmes chauves qu’elle assimile immédiatement aux femmes juives lors de la seconde guerre mondiale…. j’ai du mal à croire qu’une femme en court de chimio pense vraiment à ça en premier….)

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Chronique #101 : Une joie féroce – Sorj Chalandon

  1. Ping : Mes livres chroniqués – Lectures d'A

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s