Chronique #100 : Un peu de nuit en plein jour – Erik L’Homme

IMG_20190814_133114.pngAuteurErik L’Homme

Éditeur : Calmann-Lévy

Genre : SF / Contemporain ?

Nombre de pages :  170 pages

Résumé : « Il ne reste plus que ça aujourd’hui, la communion des caves, cette sauvagerie qui seule subsiste une fois quittée la grisaille de la surface où les clans survivent dans des boulots plus pourris qu’une charogne oubliée sur un piège. »

Ce pourrait être le monde de demain. Paris est envahi par une obscurité perpétuelle et livré aux instincts redevenus primaires d’une population désormais
organisée en clans. Dans ce monde urbain terriblement violent, Féral est un des derniers à avoir des souvenirs des temps anciens. Il est aussi un as de la « cogne»,
ces combats à mains nues qui opposent les plus forts des clans dans des sortes de grand-messes expiatoires. C’est lors d’une de ces cognes qu’il rencontre
Livie, qui respire la liberté, l’intelligence, la force. Leur amour est immédiat, charnel, entier. Mais le destin de Féral va se fracasser sur cette jeune femme qui n’est pas libre d’aimer.
Bijou littéraire, Un peu de nuit en plein jour parle de notre monde qui s’abîme, de la part de sauvagerie en l’homme, de l’inéluctabilité des destins . »

A paraître le 14 août 2019

unpeudenuitenpleinjour


Mon avis : Première lecture de la rentrée littéraire de 2019, et première grosse désillusion ! Suite à la lecture du synposis je m’attendais à un post-apo, avec une ambiance très sombre, crasseuse, violente où la lutte et la survie seraient au centre du récit avec l’arrivée d’une romance. Et pourtant…

Le monde post-apocalyptique est très peu décrit et utilisé : il n’y a plus de soleil, OK. Mais… pourquoi ? Comment ? Quelles sont les conséquences ?

On nous parle très rapidement de combats, de « cogne », de clans sans aucunes explications sur le fonctionnement, sur le pourquoi. Qu’est ce que ces combats ? Un hobbie, un job, une nécessité ? On ne sait pas.

Du personnage principal on aura quelques flash-backs qui là aussi ne se rapportent jamais à ce qu’il se passe au présent… alors pourquoi nous en parler ?

La romance, disons… il y a bien une histoire de sexe mais bon…. « Cette jeune femme n’est pas libre d’aimer » nous dit le résumé… J’ai du rater des pages parce que à aucun moment Livie ne nous parle de ça….

Et puis tout à coup on part sur une histoire d’immortelle (comment ? pourquoi ? on ne saura jamais encore….) qui doit être tuée par un tueur à gage…. (Mais quel est le rapport avec le début du roman ? Je n’ai toujours pas trouvé !) (Et oui il faut tuer une immortelle… tout est logique…)

J’ai eu l’impression de lire des idées sans rapport les unes avec les autres qu’à jeter l’auteur sur le papier. Des idées qui par ailleurs auraient pu faire un bon livre si elles avaient été approfondies plutôt que jetés rapidement en 170 pages….

La plume, de plus, ne m’a absolument pas convaincue, beaucoup de phrases très courtes à la suite « Féral fait ça. Féral ressent ça. Féral réagit comme ça. » qui ont créées pour moi un éloignement supplémentaire au récit.

En résulte pour moi une histoire d’un ennui profond (en seulement 170 pages c’est fort !) sans aucun attachement pour les personnages.

Ma note : 10/20, je ne peux clairement pas vous le recommander tant j’ai été déçue.

 

Publicités

3 réflexions sur “Chronique #100 : Un peu de nuit en plein jour – Erik L’Homme

  1. Coucou, 😀

    J’ai eu assez le même sentiment que toi quant aux peu d’explications fournies par rapport aux situations. On est plongés directement dans un univers sans savoir comment, ni pourquoi. 😩 J’ai été perplexe suite à cette lecture, je dois l’avouer. 😘

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Mes livres chroniqués – Lectures d'A

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s