Avis·Chronique

Chronique #94 : Surface de Olivier Norek

surfaceaudio.jpgAuteur : Olivier Norek

Éditeur : Lizzie (audio) / Michel Lafon (papier)

Genre : Policier

Nombre de pages :  506 min / 425 pages

Résumé : Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture.

Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier… Comment se reconstruire dans de telles conditions ?

Mais voilà que soudain, le squelette d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt, enfermé dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier…


surfaceMon avis : Il s’agissait de mon tout premier Olivier Norek ! Sa première trilogie ne m’a jamais vraiment tentée par son côté commissariat du 93 (mais peut-être n’est-ce qu’un préjugé), et Entre deux mondes me fait très peur après toutes les éloges que j’en ai entendu de par sa thématique et ayant vécu toute mon enfance à Calais…. 

Alors je me suis dit que j’allais tenté cet auteur avec son nouvel opus et j’ai bien fait ! J’ai beaucoup aimé ce thriller ! 

On découvre une Noémie qui doit se reconstruire après un terrible accident lors d’une opération de police avec son équipe des STUPS et qui est envoyée de force par sa hiérarchie au fin de l’Auvergne. J’avais vu plusieurs avis comme quoi le livre démarrait sur les chapeaux de roues avec les STUPS puis devenait plus ennuyeux. Pour ma part mon ressenti a été complètement inversé. J’ai peu aimé le début, ces chapitres ultra-court très dans l’action au départ, je n’arrivais pas à m’attacher aux personnages et à ce qui leur arrivait… Mais j’ai adoré les parties de reconstruction psychologiques de Noémie et tout ce qui se passe en Auvergne ! 

J’ai beaucoup aimé que cela se passe dans un petit village au milieu des puys, me retrouver dans ce petit commissariat, ce petit village où tout le monde se connaît. Je me suis attachée à cette No et à son équipe et j’aimerais beaucoup les retrouver dans de prochaines enquêtes !

Concernant l’enquête je ne vous en dirait pas beaucoup pour ne rien spoiler mais disons juste que je me suis faite avoir et que j’ai bien apprécié cette conclusion surprenante et réaliste.

Bonus : la version audio est très agréable et la lectrice nous retransmet plutôt bien les différents personnages !

Ma note : 18/20, un thriller à la campagne qui nous fait sentir comme à la maison et qui mène bien sa barque !

2 commentaires sur “Chronique #94 : Surface de Olivier Norek

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s