#PLIB2019 : PAL Challenge des Finalistes, session de mai : Comment le dire à la nuit, Vincent Tassy / Du 6 au 19 mai

plibOups j’ai oublié d’inscrire cette PAL dans ma PAL du Mois de la Fantasy ! Bon ça ne fera qu’une entorse de plus à ma PAL de départ ! De toute façon je les change toujours en cours de route ! J’aimerais beaucoup faire pas mal de points car le livre en compétition est le seul des finalistes que je n’ai pas encore lu et qui n’est pas en ma possession alors forcément le gagner ce serait top !


Lire un livre de la maison d’édition du Chat Noir : 5 points

Je n’en ai aucun dans ma PAL ! Néanmoins plusieurs m’intéressent et il est possible que je craque pour leur version numérique :

  • Waterwitch de Alex Bell – 272 pages

waterwitchSorcières, Cornouailles et couverture sublime ça m’attire !

Résumé : Certaines malédictions deviennent de plus en plus puissantes avec le temps…
Suite à un accident, Emma a perdu l’usage de ses jambes. Sept ans plus tard, l’adolescente revient en Cornouailles, sur les lieux du drame : l’auberge familiale du Waterwitch, gérée par sa grand-mère mourante. Ce bâtiment a été construit avec le bois d’une épave, celle d’un navire au passé trouble, maudit raconte la légende.
Parmi les sombres secrets qui hantent l’auberge se cachent des fantômes du passé.
Et l’un d’eux est particulièrement en colère.

  • Les Héritiers d’Higashi, tome 1 de Clémence Godefroy  – 226 pages

lesheritiersdhigashiL’une des dernières sorties de cette maison d’édition, dans la même collection que La fille qui tressait les nuages que j’avais beaucoup aimé.

Résumé : Il y a bien longtemps à Higashi, les différentes lignées de bakemono, ces humains porteurs d’esprits animaux et dotés de pouvoirs incroyables, vivaient en harmonie. Mais la guerre les a décimés, et depuis un siècle le clan Odai et les descendants des renards règnent sans partage sur l’archipel, reléguant les autres bakemono aux brumes du passé.

Ayané, jeune disciple de l’Ordre de la Main Pure, se soucie bien peu de ces légendes. Pleine d’énergie mais peu disciplinée, elle aimerait surtout faire ses preuves au combat. Jusqu’au jour où ses supérieures lui assignent une mission très spéciale : partir au service d’un clan prestigieux dans le nord du pays et veiller sur leur hôte, Numié Dayut, une princesse exilée qui cache un lourd secret.

  • Pandemonium de Aurélie Mandonça  – 292 pages

pandemoniumAutre livre de la maison d’édition pré-sélectionné au PLIB2019.

Résumé : Chacun à sa manière cherche le sens de la vie. Moi, j’essaie au quotidien de donner du sens à la mort. Je me nomme Elena Lautturi et je suis thanatopractrice. Croque-mort autrement dit. L’image ne manque pas de mordant… Des civilisations plus anciennes m’auraient désignée comme une passeuse d’âmes. Ce que je suis, au figuré comme au propre… Une mésaventure aux enfers a fait de moi l’employée spéciale de la déesse Hela. Ma mission est simple: m’assurer que chaque âme destinée à son royaume arrive à bon port, tout cela sous couvert de mon humble entreprise de pompes funèbres, le Pandemonium. L’enfer est un lieu complexe et je fais partie des nombreux rouages qui permettent son bon fonctionnement. Malgré mon professionnalisme, il apparaît évident qu’une entité inconnue et puissante me considère plus comme le grain de sable dans la machine. Aujourd’hui, je suis menacée… Moi et les destin de toutes ces âmes qui dépendent de mes soins…


Lire un livre de Vincent Tassy : 5 points

  • Effroyable porcelaine – Editions du Chat Noir – 190 pages

effroyable porcelaineSeul livre de Vincent Tassy en ma possession sur ma liseuse, ce sera ma première lecture pour ce challenge.

Résumé : Sibylle Delombre est une collégienne ordinaire. Enfin, si l’on considère qu’il est ordinaire de décorer sa chambre avec des ossements, des peluches chauves-souris, des schémas de dissection et des grimoires. Oui, Sibylle aime bien l’étrange et le mystère. Ainsi, elle a de quoi se réjouir lorsque sa mère lui propose de l’accompagner pour débarrasser un vieux château. Mais tous les objets bizarres qu’elle rêvait d’y découvrir ne sont rien en comparaison de la splendide poupée en robe noire, aux cheveux argentés comme un clair de lune, qu’elle trouve dans une chambre et qu’elle s’approprie aussitôt, séduite par sa beauté vénéneuse. Et si les cauchemars qui se mettent alors à hanter les nuits de Sibylle avaient un lien avec elle ? Et si cette poupée, aux yeux violets, au regard aussi triste que cruel, n’était pas inoffensive ? Quel terrible secret renferme l’effroyable porcelaine ?

  • Apostasie – Editions du Chat Noir –  333 pages

apostasieCelui-ci était disponible à ma médiathèque alors hop je l’ai pris de suite pour le challenge ! C’est sûr il sera lu !

Résumé : Anthelme croit en la magie des livres qu’il dévore. Étudiant désabusé et sans attaches, il décide de vivre en ermite et de s’offrir un destin à la mesure de ses rêves. Sur son chemin, il découvre une étrange forêt d’arbres écarlates, qu’il ne quitte plus que pour se ravitailler en romans dans la bibliothèque la plus proche.  Un jour, au hasard des étagères, il tombe sur un ouvrage qui semble décrire les particularités du lieu où il s’est installé. Il comprend alors que le moment est venu pour lui de percer les secrets de son refuge.  Mais lorsque le maître de la Sylve Rouge, beau comme la mort et avide de sang, l’invite dans son donjon pour lui conter l’ensorcelante légende de la princesse Apostasie, comment différencier le rêve du cauchemar ?


Lire un roman présélectionné : 2 points

Sont présents dans ma PAL du mois de la Fantasy ET présélectionné au PLIB :

  • Les Loups Garous de Thiercelieux : Lune Rousse de Paul Beorn et Silène Edgar – Editions Castelmore – 352 pages

lunerousseRésumé : L’une vit le jour, l’autre vit la nuit… 1846. Un soir d’automne, le ciel est rouge au-dessus du village de Thiercelieux. Lapsa et Lune ont grandi ensemble mais cette nuit-là, l’appel de la lune rousse va les séparer. Lapsa découvre qu’on lui a menti sur la mort de ses parents et se jure de découvrir la vérité. Lune se lance à la poursuite d’un loup noir, jusqu’à un coffre caché sous un rocher. À l’intérieur : des masques de loups, un poème oublié qui parle de vengeance… Un masque sur le visage, la jeune fille se sent soudain investie d’une force animale. Elle fait le serment de lutter contre les injustices qui frappent le village.

Mais la malédiction des loups, surgie du passé, ne risque-t-elle pas de bouleverser Thiercelieux et de les dépasser toutes les deux ?

  • Forestelle, tome 1 de Aline Maurice – Editions Au Loup conviendrait également mais je l’ai commencé avant le challenge, il ne pourra donc pas compter (et puis est-ce que une pavasse de plus de 500 pages est une bonne idée pour un challenge il faut accumuler le plus de points ? Je ne suis pas certaine…)

Et vous ? Vous participez ? Quelle est votre PAL ?

Publicités

2 réflexions sur “#PLIB2019 : PAL Challenge des Finalistes, session de mai : Comment le dire à la nuit, Vincent Tassy / Du 6 au 19 mai

  1. Ping : #PLIB 2019 : Le récap’ – Lectures d'A

  2. Ping : Chronique #75 : Effroyable Porcelaine de Vincent Tassy – Lectures d'A

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s