Chronique #60 : Des Gens d’Importance – Mariah Fredericks

IMG_20190304_130924_334Autrice : Mariah Fredericks

Éditeur : 10/18 (Grands Détectives) (7.80€ papier)

Genre : Policier

Nombre de pages :  336 pages

Résumé : New York, 1910. Jane Prescott, femme de chambre, jouit d’une réputation exemplaire, et d’un esprit affûté qui lui permet de voir bien au-delà du mode de vie mondain et fastueux des riches parvenus chez qui elle sert. Jane est ainsi la première à comprendre ce que les fiançailles de sa jeune maîtresse avec le très en vue Norrie Newsome, déjà promis à une autre, ont de scandaleux. Et quand ce dernier est retrouvé mort, elle est aussi la mieux placée pour trouver qui avait intérêt à le voir disparaître. Dans un contexte social incandescent, le coupable est à chercher aussi bien dans les milieux anarchistes que les demeures bourgeoises. Car Jane sait que, autant dans la bonne société que dans les entrailles abandonnées de la ville, la haine et la violence couvent sous la surface, et peuvent éclater à tout moment…

desgensdimportanceMon avis : J’ai beaucoup aimé cette lecture ! J’ai adoré être plongée dans ce New York des années 1910 aux côtés de Jane !

Cette histoire nous est racontée par Jane comme si nous étions à côté d’elle, en train de boire de thé près de la cheminée ce qui rend son récit très vivant. Le style est donc très fluide et les pages ne cessent de se tourner toutes seules ! Son point de vue nous permet d’avoir aussi bien une vue sur la grande société que sur « le bas peuple » et les différences entre les classes sociales sont flagrantes. En cela le roman m’a beaucoup rappelé Downton Abbey, le début de la série se situant à peu près aux mêmes années. Les questionnements de Jane sur ces différences sociales, sa place, son rang, « où se classer » par rapport à ses amis, ses patrons, les différentes personnes qu’elle rencontre sont très intéressantes. De nombreuses problématiques sont abordées : la place des femmes, les différences sociales, le travail des enfants, le manque de sécurité des ouvriers : l’injustice sous toutes ces facettes, ce que je ne m’attendais à retrouver dans un policier.

J’ai beaucoup aimé le duo qu’elle crée avec Behan qui la déstabilise dans ses principes et j’adorerais voir leur relation évoluer dans un second tome (second tome déjà paru en anglais, à quand pour chez nous ?).

Quant à l’intrigue policière, même si ce n’est pas ce qui m’a intéressé en premier, ayant préféré le côté sociologique du roman, elle est bien amenée, le doute s’insinue et je n’avais personnellement pas vu la fin venir.

Attention à la préface ! Celle-ci résume une (très) grosse partie du livre ! Donc si vous ne voulez pas être spoilé lisez-la après !

Ma note : 18/20, un policier bien construit, dépaysant avec de nombreuses réflexions sociétales : j’adore !

Publicités

2 réflexions sur “Chronique #60 : Des Gens d’Importance – Mariah Fredericks

  1. Ping : Mes livres chroniqués – Lectures d'A

  2. Ping : Point Lecture Mars 2019 – Lectures d'A

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s