Sorties du mois de Mars

Une nouvelle rubrique ce mois-ci sur le blog : les sorties littéraires qui m’intéresse ce mois-ci ! Rubrique qui débarque car les sorties sont nombreuses ce mois-ci !

Bien sûr cet article n’est absolument pas exhaustif de toutes les sorties de mars, je ne vous présente ici que celles qui risquent (très très) fortement de rejoindre ma PAL rapidement.

Sorties Poche :

Oulah que de sorties poches qui me tentent ce mois-ci ! Elles sont cinq et sortent toutes le 7 mars (vous sentez le craquage librairie le week-end du 9 ?)

  • L’aile des vierges – Laurence Peyrin – Pocket

lailedesviergesJ’avais entendu beaucoup de bien de ce livre lors de sa sortie grand format l’année dernière et beaucoup aimé l’un des autres livres de l’autrice lu au printemps dernier, ce livre a de grandes chances de finir dans ma PAL avant la fin du mois ! (Bonne idée d’avoir changer la couverture, celle du grand format faisait vraiment très vieillot et un peu « cucul »)

Résumé : Angleterre, avril 1946. La jeune femme qui remonte l’allée de Sheperd House, majestueux manoir du Kent, a le cœur lourd. Car aujourd’hui, Maggie Fuller, jeune veuve au fort caractère, petite-fille d’une des premières suffragettes,  fille d’une sage-femme féministe, entre au service des très riches Lyon-Thorpe. Elle qui rêvait de partir en Amérique et de devenir médecin va s’installer dans une chambre de bonne. Intégrer la petite armée de domestiques semblant vivre encore au siècle précédent n’est pas chose aisée pour cette jeune femme cultivée et émancipée.  Mais Maggie va bientôt découvrir qu’elle n’est pas seule à se sentir prise au piège à Sheperd House et que, contre toute attente, son douloureux échec sera le début d’un long chemin passionnel vers la liberté.

  • Les déracinés –  Catherine Bardon – Pocket

lesdéracinésRoman historique, fresque familiale, de bons retours…. M’en faut-il plus pour vouloir découvrir cet ouvrage ?

Résumé : Autriche, 1931. Lors d’une soirée où se réunissent artistes et intellectuels viennois, Wilhelm, jeune journaliste de 25 ans, a le coup de foudre pour Almah. Mais très vite la montée de l’antisémitisme vient assombrir leur histoire d’amour. Malgré un quotidien de plus en plus menaçant, le jeune couple attend 1939 pour se résoudre à l’exil. Un nouvel espoir avant la désillusion : ils seront arrêtés en Suisse. Consignés dans un camp de réfugiés, ils n’ont qu’un seul choix : faire partie des 100 000 Juifs attendus en République dominicaine après l’accord passé par le dictateur local Trujillo avec les autorités américaines. Loin des richesses de l’Autriche, la jungle sauvage et brûlante devient le décor de leur nouvelle vie. L’opportunité de se réinventer ?

  • Illusion tragique – Gilda Piersanti – Pocket

illusiontragiqueIci tout est de la faute de Séverine de la chaîne Il est bien ce livre qui en recevant le nouvel ouvrage de l’autrice m’a totalement vendu celui-ci.

Résumé : En ce torride mois d’été romain, le petit Mario, dix ans, ne monte pas sur la terrasse de son immeuble pour y prendre l’air, mais pour épier son voisin du dernier étage, monsieur Ruper, un homme sans histoire qui vit seul et mène une vie rangée. Personne ne lui connaît la moindre relation, personne ne l’a jamais vu rentrer chez lui accompagné, et pourtant… Tous les soirs, Mario l’observe dans sa baignoire en train de coiffer et de savonner une très jolie jeune femme. Son ami Riccardo et lui ont décidé d’aller libérer la princesse, parce qu’il n’y a pas d’autre explication : monsieur Ruper l’a enfermée chez lui, elle est sa prisonnière ! Le plus difficile, toutefois, n’est pas de s’introduire dans l’appartement de monsieur Ruper, mais d’en sortir une fois qu’on y est entré… Dans ce thriller de l’enfance menacée, Gilda Piersanti interroge les méandres infinis de la perversité. Devenir la proie d’un pervers est une malédiction, une vie entière ne suffit pas pour y échapper. Illusion tragique nous entraîne dans une intrigue aux retournements imprévisibles, comme un labyrinthe dont le tracé se recompose à chaque détour, jusqu’au dénouement… inimaginable. Car la réalité à laquelle nous nous croyons solidement ancrés se révèle parfois n’être que faux-semblant. Le réveil sera alors sanglant, forcément sanglant.

  • Manhattan Chaos – Michael Mention – 10/18 Collection Grands Détectives

manhattanchaosJe n’ai encore jamais lu de Michael Mention mais depuis le succès de Power (dont j’attends une sortie poche également!) je suis très curieuse ! Le thème de ce livre me titille énormément, et quand un livre sort directement en format poche c’est banco !

Résumé : New York, 13 juillet 1977. L’été de tous les extrêmes : alors que la ville est en faillite, une canicule sans précédent sévit et le tueur Fils de Sam rôde dans les rues. Tandis que le soleil se couche sur Manhattan, une coupure de courant survient. Huit millions d’habitants sont plongés dans l’obscurité : c’est le black-out et la panique s’empare de la ville. Cloîtré chez lui, rongé par la drogue, le célèbre musicien Miles Davis a mis un terme à sa carrière et s’enlise dans la dépression. En manque d’héroïne, il se résout à sortir en quête d’un dealer lorsque des émeutes se déclenchent. Débute une nuit de terreur, où il va se heurter aux pillards et aux fantômes de Manhattan. Traqué d’un siècle à l’autre, la star déchue fera tout pour survivre, alors qu’un mal mystérieux le ronge de l’intérieur.

  • Islanova – Jérôme Camut & Nathalie Hug – Pocket

islanovaLà c’est clairement le thème qui m’intéresse : je n’ai jamais rien lu dessus terrorisme, attentats écologiques, sauvegarde de la planète … tout ça dans un thriller voilà qui pique ma curiosité !

Résumé :  » L’avenir n’attend que notre bon vouloir  » : l’usage de la violence pourrait-il rendre le monde meilleur ?  Rien n’avait préparé Julian Stark à une telle vision ce matin-là.  Alors qu’il rentre chez lui pour évacuer sa maison menacée par un incendie de forêt, il trouve Charlie, sa fille de seize ans, au lit avec son beau-fils Leny.  Certaine que son père va les séparer, Charlie persuade Leny de fuguer, direction le Sud-Ouest. Son idée : rallier la ZAD (zone à défendre) de l’Atlantique, située sur l’île d’Oléron. Là-bas, ils seront en sécurité le temps que Julian se calme. Là-bas, surtout, se trouve Vertigo, un homme charismatique dont elle écoute la voix sur les ondes depuis des mois. Vertigo, le leader de l’Armée du 12 Octobre, groupe d’écologistes radicaux.  Ce que la jeune fille ignore, c’est que la ZAD abrite des activistes prêts à tous les sacrifices pour défendre leur cause, et qu’en s’y réfugiant, elle précipite sa famille dans une tragédie qui les dépasse tous.

  • Un moindre mal – Joe Flanagan – Gallmeister

unmoindremalEncore la faute de Séverine qui l’a trop bien vendu dans sa vidéo sur les sorties de poche de ce début d’année !

Résumé : Cape Cod, 1957. Dans cette petite communauté tranquille, une série de meurtres d’enfants paralyse la population, une famille disparaît dans d’étranges circonstances, un homme se fait violemment tabasser et refuse de dénoncer ses agresseurs. Le lieutenant Warren, de la police locale, découvre la difficulté de mener à bien son enquête dans un service corrompu. Sa position devient intenable quand arrive dans la région Stasiak, officier légendaire de la Police d’État aux méthodes douteuses. Dépossédé de ses dossiers, Warren comprend vite qu’élucider ces affaires n’est pas le but premier de ce flic brutal et manipulateur. Pourtant il ne peut pas lui laisser le champ libre, au risque d’y perdre sa place, sa réputation et peut-être beaucoup plus.

Sorties Grand Format :

  • Mers mortes de Aurélie Wellenstein – Scrineo – Sortie le 14 mars

mersmortesAprès avoir lu Le Roi des Fauves et Le Dieu Oiseau (que j’avais beaucoup aimé !) j’ai hâte de découvrir la nouvelle sortie de cette autrice toujours chez Scrineo ! (PS : on parle de la beauté de cette couverture ?)

Résumé : Les humains ont massacré les mers et les océans. L’eau s’est évaporée ; les animaux sont morts. Quelques années plus tard, les mers et les océans reviennent. Ils déferlent sur le monde sous la forme de marées fantômes et déplacent des vagues de poissons spectraux, tous avides de vengeance. Les fantômes arrachent leurs âmes aux hommes et les dévorent. Bientôt, les humains eux aussi seront éteints… Leur dernier rempart face à la mort : les exorcistes. Caste indispensable à l’humanité, les exorcistes sont bien entendu très convoités. L’un d’eux, Oural, va se faire kidnapper par une bande de pirates qui navigue sur les mers mortes à bord d’un bateau fantôme. Voilà notre héros embarqué de force dans une quête sanglante et obligé, tôt ou tard, de se salir les mains…

  • Au Service de Sa Majesté la Mort – tome 2 – Julien Hervieux – Castelmore – Sortie le 20 mars

auservicedesamajestélamort2J’ai lu le premier tome ce mois-ci dans le cadre du PLIB2019, et j’ai hâte de découvrir la suite car j’avais beaucoup cet univers !

C’est un tome 2 donc je ne vous met pas de résumé, mais je vous renvoie vers mon article sur le premier tome !

 

 

SP reçus à sortir en mars dont j’espère vous parler bientôt :

N’hésitez à me dire lesquels vous tentent le plus, je le sortirais peut-être plus rapidement !

  • D’une mort lente – Emelie Schepp – Harper Collins Noir – Sortie le 6 mars
    • Résumé :Mis en scène dans leur propre appartement, des corps comme des poupées incomplètes, mutilés avec une précision chirurgicale. Justement, c’est peut-être la chirurgie qui relie les victimes entre elles. Et, plus précisément, une erreur médicale commise dans le secret d’une salle d’opération, étouffée par les années. Des nuits blanches attendent la police de Norrköping et la procureure Jana Berzelius.nMais cette dernière a d’autres cauchemars que le tueur au scalpel. Un homme qui la connaît depuis l’enfance. Un homme qui pourrait révéler à tous que Jana a été élevée et entraînée pour tuer. Cet homme est sa véritable menace. Et il vient juste de s’échapper.
  • Barracoon, l’histoire du dernier esclave américain – JC Lattès – Sortie le 6 mars
    • Résumé : Barracoon désigne les bâtiments utilisés pour le confinement des Africains destinés à être vendus et exportés vers l’Europe et les Amériques. Ces bâtiments allaient du modeste « abri à esclaves » aux imposantes « maisons d’esclaves » ou « châteaux d’esclaves ». Les captifs y restaient souvent confinés pendant des mois entiers. En 1927, la jeune anthropologue Zora Neale Hurston, qui va devenir l’une des plus grandes écrivaines noires du XXe siècle part rencontrer en Alabama Cudjo Lewis. A 86 ans, Cudjo est l’ultime survivant du dernier convoi négrier qui a quitté les côtes du Dahomey pour l’Amérique. Pendant des mois, Zora va recueillir sa parole, devenir son amie, partager ses souffrances et des fiertés. Le témoignage de Cudjo restitue comme nul autre la condition, la vie d’un esclave  : de sa capture en 1859 par un village voisin à sa terrifiante traversée, de ses années d’esclavage jusqu’à la guerre de sécession, jusqu’à son combat pour son émancipation. Un témoignage unique d’une sincérité et d’une précision bouleversante.
  • Raisons obscures – Amelie Antoine – XO Editions – Sortie le 7 mars
    • Résumé : Deux familles ordinaires à l’heure de la rentrée scolaire. Deux familles où chacun masque et tait les problèmes pour ne pas inquiéter les autres. Chez les Kessler, la mère a retrouvé son premier amour. Chez les Mariani, le père est mis à l’écart dans son entreprise. Deux familles où règnent les secrets. Où, sans que personne ne s’en aperçoive, un enfant est progressivement démoli par un autre. Harcelé, rabaissé, moqué au quotidien. Détruit dans le silence et l’aveuglement le plus complet. Deux familles où, en apparence, tout va bien. Jusqu’à ce que tout déraille… Pour des raisons obscures. Un roman sur les non-dits, les faux-semblants, et ce regard que, parfois, l’on ne sait plus toujours porter autour de soi. Une chronique implacable sur le harcèlement, le silence des victimes, la cécité des proches, servie par une écriture puissante et cinématographique
  • Minuit dans le jardin du manoir – Jean-Christophe Portes – Editions du Masque -Sortie le 13 mars
    • Résumé : Denis Florin est un jeune notaire célibataire, poète et un peu lunatique. Il vit en Normandie dans un manoir avec sa grand-mère Colette – adorable mais folle. Ce qu’il préfère faire dans la vie  : reconstituer la bataille de Marignan en figurines, et qu’on le laisse tranquille. Un jour de janvier, alors qu’il rentre chez lui, il découvre horrifié une tête décapitée sur un piquet dans le jardin du manoir. À la place des yeux et des dents, des pièces d’or. Paniqué, il se terre chez lui, et constate que sa grand-mère adorée a disparu. La presse s’empare de l’affaire et il devient le suspect numéro un. Cela fait beaucoup pour un seul homme, surtout un homme comme Denis Florin. Nadget, une journaliste télé qui jure comme un charretier, convaincue de son innocence, va alors tenter de l’aider à se sortir de ce pétrin. Sur les traces de Colette, ils découvrent qu’un trésor datant de plus de cinq cents ans pourrait bien être caché quelque part dans le manoir… Mais serait-ce l’explication à ce meurtre odieux et à cette disparition  ? Rien n’est moins sûr.
Publicités

3 réflexions sur “Sorties du mois de Mars

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s