Chronique #41 : Une révolution sexuelle ? Réflexions sur l’après-Weinstein de Laure Murat

unerevolutionsexuelle

Autrice : Laure Murat

Éditeur : Stock (17.50€ papier / 12.99€ numérique)

Genre : Essai

Nombre de pages : 176 pages

Résumé : « Écrire sur l’après-Weinstein, du point de vue américain et français. Analyser deux cultures, cousines et à bien des égards incompatibles. Préférer l’histoire longue, des origines lointaines aux perspectives d’avenir, à l’histoire courte et pagailleuse livrée par les médias. Essayer de comprendre ce qui constitue un événement historique et ses enjeux. Revenir sur les polémiques autour de la liberté d’expression, de la morale et de l’art, en particulier dans le cinéma. C’est la grande ambition de ce petit livre.
Je mesure les risques d’écrire un livre d’intervention en pleine actualité. Je les assume parce que je crois que contribuer à la conversation démocratique vaut mieux que de rester dans son coin. »

Mon avis : Je tiens d’abord à remercier NetGalley et la maison d’édition Stock pour l’envoi de ce livre.

Comme vous le savez (ou le découvrirait à force de me lire), le féminisme et la place des femmes dans la société est un sujet qui me tient énormément à cœur, si ce n’est LE sujet qui me passionne et peut me faire m’enflammer ! 

J’ai beaucoup aimé cet essai qui nous décortique les conséquences sociales de l’affaire Weinstein, l’ouverture de la parole des femmes, les avancées (gagnées ou non) après tout ce tapage médiatique.

Tout y est expliqué de façon claire, j’ai découvert et redécouvert certaines informations (par exemple le délit de harcèlement sexuel en France n’existe que depuis 1992 ! Il a donc le même âge que moi !) , en connaissait d’autres de part mon implication personnelle dans ces sujets. Les chapitres sur Aziz Ansari et Orelsan/Cantat sont absolument passionnants !

Ma note : 17/20. Je recommande cet ouvrage à tous ceux qui s’intéresse de près (ou de moins près) aux questions de féminisme, de patriarcat, de harcèlement et de culture du viol.

Sélections de réflexions que je souhaitais vous partager :

Ce qui fait que l’affaire est médiatisée n’est pas tant le gravité du délit reproché que la notoriété de la personnalité dénoncée. Résultat, Ben Affleck, accusé par Hilarie Burton de lui avoir pincé le sein gauche sur un tournage en 2003, se verra mis sur le devant de la scène au même titre que le réalisateur James Toback, accusé par 395 femmes de harcèlements et d’agressions sexuelles.


L’affaire Weinstein est en réalité la goutte d’eau qui a fait déborder un vase saturé de scandales quotidiens, pour la plupart ignorés, affectant les femmes du monde entier dans leur vie de tous les jours. Or c’est bien ainsi que naissent les révoltes. Lorsque la coupe est pleine.


Si on chante « sale pédé, t’es juste bon à te faire péter le rectum », c’est un scandale. Orelsan chante « sale pute, t’es juste bon à te faire péter le rectum », c’est du second degré.

Si on chante « sale nègre … on verra comment tu suces quand je te déboîterais la mâchoire », c’est de l’incitation à la haine. Orelsan chante « sale pute … on verra comment tu suces quand je te déboîterais la mâchoire », c’est de la liberté d’expression.

Bougnoule, youpin, bamboula, niaqwé ça ne passe plus, et c’est heureux. Pute, salope, connasse, personne ne bouge. Au contraire. On applaudit, on rigole, on en redemande.


Le mouvement #MeToo va-t-il, pour la première fois, imprimer un tournant et faire de l’incitation à la haine des femmes un (vrai) délit comme le sont le racisme, l’antisémitisme ou le négationnisme ?

Publicités

2 réflexions sur “Chronique #41 : Une révolution sexuelle ? Réflexions sur l’après-Weinstein de Laure Murat

  1. Ping : Mes livres chroniqués – Lectures d'A

  2. Ping : Challenge Finir En Beauté, les résultats #PLIB2019 – Lectures d'A

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s